La solitude des femmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La solitude des femmes

Message  Calinette le 9/3/2017, 19:59

Il y a une certaine solitude que l’on désire parfois, pour réfléchir, pour prendre un certain recul, pour faciliter la prise de décisions, cette solitude est désirée, et elle est nécessaire à n’importe quel être humain et un recueil bénéfique à toute femme sensible.
Mais il y a l’autre, l’autre solitude, celle de la solitude du cœur et des ressentis, celle que l’on aimerait fuir, celle qui nous retiens, et qui nous tire inlassablement vers le bas.
Celle-ci, on ne la désire pas, on la subit, et on ne parle même plus de solitude, mais de survie.
De survie car la vie est faite pour être partagée et pour la vivre à deux.
Cette solitude terrifiante arrive un beau jour dans notre vie, pour une raison ou pour une autre, elle s’invite dans notre quotidien, à l’improviste, avec la ferme intention de nous détruire.
Et si on ne la chasse pas, si on ne la fait pas fuir, elle nous prend à la gorge, et peut nous emmener en enfer.
Une très longue descente aux enfers, et si personne ne nous attrape la main, nous coulerons inexorablement dans l’absence de regards amoureux, dans l’absence d’attention et de tendresse, et le seul mot que nous associons à notre existence, sera inutilité.
La solitude du cœur n’a pas de sens, la solitude profonde de l’esprit n’a pas de corps, la solitude de l’esprit n’a pas d’âme, mais pourtant, elle prend la forme d’une bulle et nous encercle, nous étouffe.
La solitude est à l’esprit, ce que la diète est au corps, mortelle lorsqu’elle est trop longue.
Avec le temps, la présence d’Elle que nous désirons, nous gêneront plus qu’autre chose. La peur envahira presque chacune de nos sorties, les larmes envahiront chacune de nos nuits, la mélancolie envahira notre vie.
Le moindre sens que nous possédons, deviendra presque inutile.
À quoi servira notre ouïe, lorsqu’Elle ne sera pas là pour déposer quelques mots, que l’être humain apprécie tant, dans notre champ auditif.
À quoi servira notre toucher, quand Elle ne sera pas présente pour nous tenir la main, et pour l’enlacer.
À quoi servira notre odorat, lorsque la seule odeur que nous pourrons sentir, sera celle de notre oreiller imprégné de quelques larmes.
À quoi servira notre goût, quand la mélancolie se chargera de nous enlever l’appétit et le désir.
À quoi servira notre vue, lorsque son visage n’est pas là à découvrir, plus aucun sourire à admirer, plus aucun regard dans lequel se plonger.
Et le pire interviendra lorsque nous prendrons conscience que la solitude nous a séparée de la vie, que l'isolement nous a séparée des solutions, et que la mélancolie nous a ôtée le goût de la vie et de ses bonheurs.
Prendre conscience que notre existence n'est devenue que souffrance, prendre conscience qu'à n’importe quelle âge, notre vie n'a plus grand intérêt.

Calinette

avatar
Calinette
nouvelle

Cancer Nombre de messages : 4
Age : 35
Localisation (Région) : Bruxelles
situation amoureuse : célibataire
Date d'inscription : 17/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude des femmes

Message  Syloa le 14/3/2017, 20:55

Joli mais triste Sad
avatar
Syloa
Accro
Accro

Scorpion Nombre de messages : 279
Age : 29
Localisation (Région) : namur
situation amoureuse : célibataire
Date d'inscription : 16/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude des femmes

Message  Sigjo le 19/3/2017, 00:56

@Calinette a écrit:Il y a une certaine solitude que l’on désire parfois, pour réfléchir, pour prendre un certain recul, pour faciliter la prise de décisions, cette solitude est désirée, et elle est nécessaire à n’importe quel être humain et un recueil bénéfique à toute femme sensible.
Mais il y a l’autre, l’autre solitude, celle de la solitude du cœur et des ressentis, celle que l’on aimerait fuir, celle qui nous retiens, et qui nous tire inlassablement vers le bas.
Celle-ci, on ne la désire pas, on la subit, et on ne parle même plus de solitude, mais de survie.
De survie car la vie est faite pour être partagée et pour la vivre à deux.
Cette solitude terrifiante arrive un beau jour dans notre vie, pour une raison ou pour une autre, elle s’invite dans notre quotidien, à l’improviste, avec la ferme intention de nous détruire.
Et si on ne la chasse pas, si on ne la fait pas fuir, elle nous prend à la gorge, et peut nous emmener en enfer.
Une très longue descente aux enfers, et si personne ne nous attrape la main, nous coulerons inexorablement dans l’absence de regards amoureux, dans l’absence d’attention et de tendresse, et le seul mot que nous associons à notre existence, sera inutilité.
La solitude du cœur n’a pas de sens, la solitude profonde de l’esprit n’a pas de corps, la solitude de l’esprit n’a pas d’âme, mais pourtant, elle prend la forme d’une bulle et nous encercle, nous étouffe.
La solitude est à l’esprit, ce que la diète est au corps, mortelle lorsqu’elle est trop longue.
Avec le temps, la présence d’Elle que nous désirons, nous gêneront plus qu’autre chose. La peur envahira presque chacune de nos sorties, les larmes envahiront chacune de nos nuits, la mélancolie envahira notre vie.
Le moindre sens que nous possédons, deviendra presque inutile.
À quoi servira notre ouïe, lorsqu’Elle ne sera pas là pour déposer quelques mots, que l’être humain apprécie tant, dans notre champ auditif.
À quoi servira notre toucher, quand Elle ne sera pas présente pour nous tenir la main, et pour l’enlacer.
À quoi servira notre odorat, lorsque la seule odeur que nous pourrons sentir, sera celle de notre oreiller imprégné de quelques larmes.
À quoi servira notre goût, quand la mélancolie se chargera de nous enlever l’appétit et le désir.
À quoi servira notre vue, lorsque son visage n’est pas là à découvrir, plus aucun sourire à admirer, plus aucun regard dans lequel se plonger.
Et le pire interviendra lorsque nous prendrons conscience que la solitude nous a séparée de la vie, que l'isolement nous a séparée des solutions, et que la mélancolie nous a ôtée le goût de la vie et de ses bonheurs.
Prendre conscience que notre existence n'est devenue que souffrance, prendre conscience qu'à n’importe quelle âge, notre vie n'a plus grand intérêt.

Calinette

FAKE profil que des copiés collés comment on peut vérifier Lezz?
avatar
Sigjo
serial posteur
serial posteur

Taureau Nombre de messages : 397
Age : 36
Localisation (Région) : Bruxelles
Date d'inscription : 18/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum